2

Baccalauréat Général

Nouveauté à la rentrée 2019

A côté d’un socle d’enseignements de culture commune (16h en 1e, 15h30 en terminale), les jeunes lycéens construiront leur propre parcours en choisissant en première et terminale des disciplines de spécialité (12h) en fonction de leurs intérêts et de leurs projets. Ils et elles bénéficieront en outre chaque semaine de 1h30 consacrée à l’orientation.

Objectifs

Les nouvelles mesures proposées visent à mieux accompagner les élèves vers la réussite dans l’enseignement supérieur à travers quatre objectifs :

  • Faire du bac un tremplin vers l’enseignement supérieur.
  • Mieux accompagner les lycéens dans la conception de leur projet d’orientation.
  • Optimiser les compétences chez chaque jeune dans un esprit de confiance.
  • Assurer un contrôle des connaissances et des progrès des élèves plus régulier.

Les classes de Première et de Terminale de la voie générale comprendront : un socle de culture commune et des disciplines de spécialité choisies par les lycéens.

Le nouveau baccalauréat 2021 donnera une place plus importante au contrôle continu dès la classe de 1ère et les épreuves finales seront en nombre limité.

Admission

Après la classe de seconde, s’adresse aux élèves motivés par les matières scientifiques.

Organisation

Le contrôle continu reposera sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale.
Il occupera une part plus significative de la note finale mais les épreuves finales représenteront plus de la moitié de cette note :

  • Contrôle continu : 40% de la note finale (10% de cette note étant issu des bulletins scolaires de première et de terminale et 30% des épreuves communes).
  • Épreuves finales : 60% de la note finale.

Contenu de la formation

Les horaires hebdomadaires du Bac général

Enseignements communs :
– Français (en première) : 4h
– Philosophie (en Terminale) : 4h
– Histoire géographie : 3h
– Ens. moral et civique : 0.5h
– Langue vivante 1 & 2 : 4.5h (en 1er) 4h (en Term)
– EPS : 2h
– Ens. scientifique : 2h

Enseignements de spécialités : 3 spécialités en classe de première
– Mathématiques : 4h
– Physique-chimie : 4h
– Sciences de l’ingénieur : 4h
– Numérique et sciences informatiques NSI : 4h

Enseignements de spécialités : 2 spécialités de 6h au choix en classe de Terminale parmi les trois spécialités de première (Maths/Physique-chimie ou Maths/Sciences de l’ingénieur ou Physique-chimie/Sciences de l’ingénieur)

Enseignements optionnels en classe de terminale (1 enseignement au choix)
– Mathématiques complémentaires : 3h
– Mathématiques expertes : 3h

Les + du lycée Marcel Callo

Spécialité Sciences de l'ingénieur, unique sur le territoire de REDON
Des équipements de hautes technologies, impression 3D, réalité virtuelle et augmentée
Section européenne avec mathématiques en anglais
Équipement numérique des deux laboratoires des sciences de l'ingénieur

Secteurs d'activité

Secteurs d’activité possibles : aéronautique, architecture, cyber-sécurité, audio-visuel et multimédia, automobile, bâtiments et travaux publics, conception de produits, construction navale, domotique, électricité, électrotechnique, électronique, énergie et environnement, enseignement et recherche, graphisme et design, hygiène et sécurité, industrie, informatique, maintenance, mécanique, microtechnique, optique, réseaux et télécommunications, robotique, services technico-commerciaux…

Métiers possibles

Ce baccalauréat contribue à répondre aux besoins en compétences scientifiques et techniques de haut niveau pour concevoir, produire et assurer la maintenance des produits qui nous entourent. Il s’agit d’acquérir des savoirs dans les grands domaines technologiques actuels (mécanique, automatique, informatique, électronique, réseaux et communication) et de conjuguer savoirs et savoir-faire dans des démarches structurées d’analyse et de conception (proposition de solutions à des besoins influencés par de multiples contraintes, confrontation entre comportements réels et modèles scientifiques).

Poursuites d'études

Après le baccalauréat :
Les classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles (CPGE), filière exigeante vers les écoles d’ingénieurs, l’université (Licence, Master), l’IUT ou le BTS en fonction du projet personnel.
Le baccalauréat général, permet de préparer des carrières professionnelles nécessitant un haut niveau d’études : ingénieur, chercheur, enseignant.
Dans l’industrie et les services, ces ingénieurs ou ces techniciens supérieurs, exerceront des fonctions de chef de projet, de conception, de fabrication, de contrôle-qualité, de maintenance, de technico-commercial, de recherche …

Témoignages

(magazine Challenges)

La France serait-elle frappée par une grave pénurie d’ingénieurs ? Depuis des années, les directeurs des grandes écoles tirent la sonnette d’alarme: 31.000 diplômés par an ne suffisent pas, selon eux, aux besoins de l’économie.
Et le pire serait à venir. “Il manque 4.500 diplômés par an, assure Christian Lerminiaux, président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs. En 2017, il faudra en former 6.500 de plus, et 13.000 en 2022, compte tenu des départs en retraite et de la croissance de l’activité.”

Sur le terrain, des écoles voient leurs élèves s’évaporer. Par exemple, 98% de ceux des Mines d’Alès sont recrutés dans les quatre mois suivant leur sortie. “Pour les jeunes, c’est très bien, mais si l’activité redémarre, il y aura un vrai souci”, commente son directeur, Bruno Goubet.