2

BTS Maintenance des Systèmes option systèmes de production

BTS MS

En fonction de la taille et de l’organisation de l’entreprise industrielle, le(la) titulaire du BTS Maintenance des systèmes prend en charge au-delà de son rôle de technicien(ne) de terrain, l’organisation des interventions et le dialogue avec les intervenants extérieurs.
II(elle) intervient notamment sur les installations, qu’elles soient regroupées sur un même site ou qu’elles soient réparties sur un territoire.

Sa maîtrise du fonctionnement et de la constitution des systèmes de production en font un(e) interlocuteur(trice) privilégié(e) tant pour les opérateurs que pour les décideurs.

Objectifs

La formation du BTS Maintenance des systèmes développe plusieurs compétences professionnelles :

  • Effectuer un diagnostic fiable en isolant les causes de pannes, réaliser la réparation en intégrant les notions de coût, assurer la traçabilité de l’intervention (GMAO), prendre en compte la démarche environnementale, qualité et sécurité.
  • Assurer la maintenance prédictive, préventive, curative d’équipements d’installations industrielles (lignes de transfert, moyens de manutention, process, réseaux locaux, automates, machines-outils, robots).
  • Participer au montage d’installations industrielles neuves, remettre aux normes, rénover d’anciens systèmes, participer à l’intégration robotique.
  • Communiquer correctement à l’écrit comme à l’oral et maîtriser l’anglais.

Admission

Être titulaire d’un :

  • Bac Pro Maintenance des Équipements Industriels
  • Bac Pro Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés
  • Bac Pro Maintenance des véhicules
  • Bac STI2D
  • Bac S

Organisation

  • 2 ans de formation
  • Statut étudiant en première année avec 4 semaines de stage
  • Choix en deuxième année entre :
    – statut étudiant et 6 semaines de stage
    – statut apprenti en alternance lycée/entreprise tous les quinze jours.

Contenu de la formation

  • Les savoirs généraux font partie intégrante du diplôme et peuvent être communs à plusieurs BTS.
  • Les savoirs technologiques et professionnels ont pour objectif une culture commune de la maintenance une démarche d’analyse fonctionnelle, structurelle, temporelle et comportementale des systèmes avant toute action une prise en compte de l’état physique du bien et de son historique de maintenance un respect d’exigences transversales :

Sécurité, habilitation à intervenir, normalisation, contraintes environnementales, qualité des interventions, préoccupation des coûts, une capacité à intervenir sur des systèmes pluri technologiques avec des modalités et des outils professionnels les plus adaptés aux technologies, une gestion et une préparation des activités de maintenance dans le cadre d’un service organisé autour d’une politique de maintenance, une capacité à communiquer avec les professionnels en relation avec la maintenance (y compris en anglais) et à réaliser du «reporting»

TP avec le robot ABB : vidéo : Robot ABBHoraire Heures/semaine :
Français : 2 h
Anglais : 3 h
Mathématiques : 3 h
Physique et chimie : 4 h
Étude pluritechnologique des systèmes : 10 h
Organisation de la maintenance : 3 h /1ère année, 2 h /2ème année
Techniques de maintenance, conduite, prévention : 6 h /1ère année et 7 h /2ème année
Accompagnement perso. : 1 h

Les + du lycée Marcel Callo

• Plus de 400 entreprises partenaires avec le lycée.
• Un parrain professionnel pour chaque promotion avec rencontre et visite de son entreprise.
• Des équipements adaptés dans un atelier permettant des travaux pratiques directement liés au métier.
• Une pédagogie de la réussite avec des résultats aux examens supérieurs à ceux de l'académie.
• Un voyage à l'étranger en autonomie et en équipe en première année.
• Un accompagnement renforcé avec des classes de 20 à 25 étudiants et des heures d'aide personnalisée.
• Des formations complémentaires sur les bases du management et le rôle d'un chef d'équipe, une formation de travaux en altitude sur éolienne pour les volontaires.

Secteurs d'activité

Le métier de la maintenance des systèmes de production s’exerce principalement dans les entreprises faisant appel à des compétences pluritechnologiques (électrotechnique, mécanique, automatique, hydraulique) comme les entreprises de production industrielle et les entreprises spécialisées de maintenance.
Les secteurs concernés sont :

L’aéronautique, l’automobile, le naval, l’industrie chimique, pétrochimique, pharmaceutique, l’agro-alimentaire, l’énergie électrique, le médical, la robotique, l’éolien, etc…

Métiers possibles

La formation peut amener à différents postes (fixes ou itinérants) tels que :

  • technicien(ne) de maintenance industrielle
  • technicien(ne) en automatismes
  • technicien(ne) responsable du service après-vente
  • ascensoriste

Poursuites d'études

Témoignages

(source magazine l’usine nouvelle)

« On manque de techniciens de maintenance »

Corinne Maurel est manager sur la filière ingénierie et industrie pour le cabinet de recrutement Expectra (140 missions par an). Près de 70 % de ses misions concernent la maintenance.

” La maintenance est un marché très porteur pour les techniciens supérieurs en maintenance. Mes clients en recherchent dans les domaines du contrôle d’accès, de la domotique, de la sécurité, de la sureté des bâtiments. Tant et si bien que je constate aujourd’hui une véritable pénurie de candidats. On manque de techniciens de maintenance. Un jeune avec un minimum d’expérience comme un apprentissage, un niveau bac +2 et une capacité à être autonome sur des postes itinérants n’a aucun mal à trouver du travail. Les perspectives de carrières sont énormes, en devenant responsable d’équipe avec une possibilité de devenir chargé d’affaires et superviser plusieurs sites”.