2

Bac Pro Technicien d'usinage (TU)

Lancer et gérer la production : l’opérateur commence par préparer le travail de fabrication. Il étudie le dessin de la pièce à réaliser, définit un mode opératoire, programme les machines, choisit les outillages, installe et règle les outils.
Fabriquer par usinage : Centre d’usinage, Commande Numérique de 2 à 4 axes, tournage, fraisage … la production en série démarre …
Contrôler et corriger : une fois le système de production en route, l’opérateur surveille le bon déroulement du processus. Tout doit être conforme. À lui de respecter la qualité, les délais et les coûts. En véritable inspecteur des travaux finis, il contrôle des pièces prélevées, repère les dérives (dimensions, formes), et apporte les corrections nécessaires.

Objectifs

Logique et méthode : réaliser des travaux d’usinage sur des machines à commande numérique demande un esprit méthodique, de la logique et une attention soutenue. Le travail de l’opérateur exige en effet, des gestes précis, de la minutie et de l’astuce, sans oublier une bonne résistance physique (travail debout en atelier, horaires irréguliers).
Pour lire les plans, une bonne représentation des volumes dans l’espace est aussi nécessaire, sans oublier l’aptitude au calcul et l’utilisation de schémas et formules mathématiques.
Le sens des responsabilités : chaque jour, l’opérateur rencontre des problèmes différents et doit savoir prendre des initiatives. À lui de réagir rapidement aux aléas de la production. À lui encore de se conformer à tout instant aux règles de sécurité. Être exigeant vis-à-vis de soi-même est indispensable car le travail réalisé doit être parfait au plus vite. Et l’aptitude à travailler en équipe est très appréciée.

Admission

Après la troisième.

Organisation

  • 3 ans de formation
  • Statut scolaire
  • Périodes de stage 22 semaines sur les 3 ans

Contenu de la formation

La formation comporte l’analyse de l’ensemble des données techniques, l’utilisation de la chaîne de données numériques (CAO, FAO,…), la préparation des outils et outillages, la conception d’un programme à partir d’une définition numérique et à l’aide de logiciels de fabrication assistée par ordinateur, la simulation du programme, et l’implantation et le transfert des données numériques.
Ainsi que des connaissances en gestion de production appliquées au contexte de l’atelier.Les disciplines Horaires hebdomadaires

  • Français, Histoire-Géo : 5 heures
  • Maths, Physique-Chimie : 5 heures
  • Anglais : 2,5 heures
  • Arts : 1 heure
  • EPS : 2,5 heures
  • Prévention santé environnement : 1 heure
  • Economie : 1 heure
  • Enseignements professionnels Cours : 5 heures
  • Enseignements professionnels Pratique : 10,5 heures
  • Formation en entreprise : 22 semaines/3 ans

Secteurs d'activité

L’industrie recherche aujourd’hui, des opérateurs sur MOCN, dans les secteurs qui ont recours aux techniques d’usinage :

  • automobile
  • aéronautique
  • construction navale
  • construction mécanique
  • construction de matériels électriques
  • industrie de l’armement
  • réalisation d’outillages…

Métiers possibles

Avec de l’expérience, un opérateur peut encadrer une équipe et évoluer vers des fonctions de lancement, coordination et suivi de la production.
Il peut également se spécialiser et devenir technicien des méthodes, technicien qualité ou encore gestionnaire de production.

Poursuites d'études

  • BTS Conception des processus de réalisation de produits
  • Formation mécanique de compétition
  • Certificats de Qualification (CQP) de la profession

Témoignages

Romain CHAPEAU
Mon parcours scolaire :
Après le collège, je me suis orienté vers un BEP technicien d’usinage. Puis, en 2010, j’ai continué vers un Bac Professionnel technicien d’usinage. Au cours de cette année, j’ai été sélectionné pour participer au concours général des métiers auquel j’ai obtenu le 2e prix.
Enfin, j’ai finalisé mes études par un BTS Industrialisation des Produits Mécaniques (IPM) que j’ai décroché en 2012.
Mon parcours professionnel :
En 2010, j’ai effectué mon BTS en alternance, dans une entreprise nommée Société Nazairienne de Mécanique (S.N.M). Puis, par la suite cette entreprise d’accueil m’a embauché en tant que tourneur de grande dimension, à ce jour je suis en CDI.
Commentaire personnel :
La formation dans le métier de l’usinage m’a permis de découvrir un métier qui me passionne, en effet, je trouve qu’il est important d’être épanoui dans son travail. De plus, au sein de l’entreprise où je travaille, j’ai l’opportunité d’évoluer très vite et d’obtenir un salaire en conséquence.

Nicolas BRUNEL
Mon parcours scolaire :
Après le collège, je m’oriente vers un BEP technicien d’usinage. En 2000, je poursuis vers un Bac Pro technicien d’usinage. En 2002, je continue vers un BTS technico-commercial pour pouvoir travailler dans le secteur de la vente d’outillage pour les machines outils.
Mon parcours professionnel :
Après mon BTS, j’ai passé 2 ans en tant que commercial sédentaire puis 1 an sur la route pour de la vente d’outils coupants. Depuis avril 2006 je travaille en tant que technico-commercial outils coupants et matériels aéronautique..
Commentaire personnel :
Je pense avoir eu raison de continuer mes études en BTS car après un BEP ou un BAC Pro Usinage je suis persuadé (et j ai des exemples !) que l’on a un potentiel d’évolution qui est énorme.